Dormemenuiserie » Générale » A quelle périodicité doit-on ramoner sa cheminée ?

Lorsqu’on dispose d’une cheminée dans sa maison, on est obligé de l’entretenir pour qu’elle fonctionne bien. En effet, un système de chauffage bien entretenu est un équipement efficace et performant. Toutefois, le ramonage n’est pas une tâche facile. Il nécessite non seulement des matériels spécifiques, mais aussi des compétences techniques. Pour le réussir, l’intervention d’un technicien est capitale. Dans les lignes ci-après, nous allons découvrir la bonne fréquence pour ramoner sa cheminée.

La nécessité de faire ramoner sa cheminée

Si le ramonage de cheminée par un professionnel est une obligation légale, ce n’est pas pour rien. Des raisons de sécurité, d’efficacité et de performance doivent être prises en compte pour avoir une installation conforme aux normes. Tout propriétaire doit donc se plier à cette règle en faisant appel à ce spécialiste en ramonage de cheminée en Yvelines qui est un expert dans son domaine. Celui-ci garantira un entretien de qualité. Sachez que si vous vous servez de votre cheminée sans le nettoyer convenablement, vous risquez d’abîmer ses conduits. Parce qu’au fur et à mesure que les flambées, les suies et les particules diverses s’accumulent dans ces tubages, une croûte va se créer. Celle-ci va s’enflammer pour détériorer vos canalisations et engendrer un incendie qui pourrait se propager dans toute la maison. Ce n’est pas tout. Une cheminée non ramonée est aussi une installation qui aura de mal à évacuer les fumées. Les risques d’intoxication au monoxyde de carbone se voient ainsi augmentés. Pour toutes ces raisons, l’entretien de son système de chauffage est obligatoire. Et que s’il n’est pas correctement réalisé, vous risqueriez une amende d’une somme maximale de 450 euros.

Dans le meme genre :

Un ramonage par an au minimum

Le code des collectivités territoriales est clair, il faut ramoner sa cheminée au moins une fois par an. Cependant, la fréquence obligatoire d’entretien se détermine localement par un arrêté préfectoral de votre commune. Pour en savoir plus à ce sujet, vous devez vous rendre auprès de votre mairie. En général, voici les règles appliquées :

le ramonage mécanique des tubages sociaux et des canalisations qui servent aux combustibles gazeux doit être fait annuellement.

A voir aussi :

l’entretien des conduits traditionnels et des tubages de chauffage au charbon quant à lui doit être réalisé deux fois par an. Ainsi, l’un des deux nettoyages doit être obligatoirement fait pendant la période de chauffe de l’équipement. L’appel à une entreprise de ramonage de cheminée est également indispensable.

Sachez toutefois que ces règlementations peuvent encore varier d’une localité à l’autre. Votre ramoneur pourra vous renseigner sur la bonne fréquence en fonction de votre système de chauffage et des règles régissant votre commune.

Tenir compte des spécificités

Notez aussi que la périodicité de ramonage peut aussi dépendre de votre assurance et de la fréquence d’usage du matériel. En effet, certains assureurs, pour vous couvrir en cas de dommages, imposent un nombre minimal d’entretiens annuels. A savoir également que plus vous utilisez votre équipement, plus vous devrez le ramoner. Enfin, que les choses soient claires, même si vous avez tout le matériel nécessaire, il est recommandé de contacter un ramoneur. Une fois l’entretien de la cheminée effectué, cet artisan vous délivrera un certificat de ramonage. Cette pièce est importante en cas de sinistre et de contrôle.

Source image : pixabay